Qu'est-ce qu'un brownfield ?

Qu’est-ce qu’un brownfield  ?

 

En s’alignant sur la définition issue du réseau CABERNET(*), la plus couramment admise dans les différents pays européens , le « brownfield » est un terrain :

 

  • qui a été affecté par ses anciennes utilisations ou les terres environnantes,
  • est abandonné ou sous-utilisé,
  • se situe dans des zones urbaines ou suburbaines entièrement ou partiellement développées,
  • nécessite une intervention pour pouvoir être ramené à un usage bénéfique,
  • a des problèmes de contamination réels ou perçus.

 

(*) Concerted Action on Brownfield and Economic Regeneration Network (projet de la Commission Européenne financé dans le 5eme programme cadre pour l’Environnement, piloté par l’Université de Nottingham, UK)

Trois catégories de brownfields

Le modèle ABC  (CABERNET)  exprime le potentiel économique d’utilisation des terrains (potentiellement) pollués. Trois catégories de brownfields (désignés A, B et C) sont distingués selon le coût du réaménagement - en ce inclus les coûts de la gestion des pollutions du sol - et selon la valeur foncière du bien après réaménagement. La droite en pointillé traduit la limite de la rentabilité économique des projets.